Les Sessions de Panel

Panel I - «La position de l’Afrique dans l’évolution du commerce international des textiles et la collaboration potentielle de la Turquie»

Au cours des deux dernières décennies, les industries turques du textile et de l’habillement ont joué un rôle important sur les marchés mondiaux du textile et de l’habillement. En Turquie, le secteur de l'habillement est le deuxième secteur après celui de l'automobile, avec une part de 12,4% (17 milliards de dollars d'exportations en 2017). L'industrie du vêtement et du textile est largement basée sur le coton et la production intérieure ne répond pas pleinement à la demande, ce qui fait de la Turquie le troisième plus grand importateur de coton au monde. Cependant, environ 8% du coton commercialisé sur le marché mondial est récolté en Afrique subsaharienne, une région ayant beaucoup plus de capacité de plantation avec un avantage concurrentiel en raison de l’accès en franchise des exportations au grand marché américain. À cet égard, la Turquie peut fournir la technologie et la formation professionnelle pour augmenter ce part et obtenir des avantages mutuels. Dans le cadre du programme du Forum, des conférenciers d'honneur discuteront de la question de «la position de l'Afrique dans l'évolution du commerce international des textiles et de la collaboration potentielle de la Turquie» afin de promouvoir les investissements et les joint-ventures dans le secteur textile.

Panel II - «L'avenir du tourisme en Afrique dans les dix prochaines années: l’infrastructure, l’investissement, la technologie et la gestion par les chaînes hôtelières turques»

En 2016, la Turquie était la dixième destination touristique la plus populaire au monde selon l'OMT. Et le nombre de voyageurs étrangers arrivant en Turquie en 2017 était de 38,6 millions. 165 chaînes et groupes hôteliers ont actuellement 824 hôtels en Turquie et 82% de ces hôtels appartiennent à des propriétaires nationaux. Il existe également plusieurs chaînes hôtelières turques dotées de normes de tourisme durable globale. D’autre part, l'offre hôtelière en Afrique reste générique et il manque de logements de qualité. Le nombre d’arrivées en Afrique devrait passer de 100 millions à 150 millions d’ici 2027. En outre, 42% de la population de l’Afrique, qui compte un milliard de personnes, vit aujourd’hui dans des villes et le pouvoir d’achat des consommateurs et des entreprises ne cesse d’augmenter. Dans ce contexte, les investisseurs hôteliers turcs peuvent répondre à ce besoin élevé d’hébergement et proposer des services de gestion hôtelière ainsi que des formations professionnelles. En outre, les entreprises turques pourraient également offrir des services d’ingénierie et de construction pour les infrastructures touristiques en Afrique. Dans le cadre du programme du Forum, le thème «L'avenir du tourisme en Afrique au cours des dix prochaines années: infrastructures, investissements et technologie et gestion par les chaînes hôtelières turques» sera discuté par des conférenciers dans ces secteurs afin de promouvoir de nouveaux domaines d'investissement et une image de marque mondiale.

Panel III - «Collaboration entre la Turquie et l’Afrique sur la construction, l’infrastructure et l’énergie»

Le développement durable exige d'être bien équipé en infrastructures régionales et nationales fonctionnant correctement pour permettre l'accès à la santé, à l'électricité et à l'éducation, aux emplois et aux marchés. Il est crucial de développer des stratégies et des projets pour soutenir la croissance économique. En 2017, la Turquie été classée deuxième pour le nombre de sociétés contractantes qui ont réalisé le plus grand volume de projets dans le monde en dehors de leur pays d'origine, et ceci pour la 10ème année consécutive, selon la dernière liste des 250 plus grands entrepreneurs du magazine Engineering News Record (ENR). Des entrepreneurs turcs expérimentés dans les projets de PPP figurent également parmi les principaux entrepreneurs en Afrique. Les pays africains tiennent environ 21% de part dans le volume global des affaires internationales des entrepreneurs turcs (la part de l'Afrique du Nord est de 19%). Les entrepreneurs turcs ont jusqu'à présent entrepris plus de 1.150 projets d'une valeur de 55 milliards USD sur le continent. En attendant, l'urbanisation rapide en Afrique crée un besoin urgent de logements, d'infrastructures et d'électricité. En 2017, le plus grand nombre de projets évalués à 50 millions USD ou plus (303 projets représentant 307 milliards USD) en Afrique relevaient du secteur des transports (36%), suivi de l’immobilier (22,4%), de l'énergie (19,1%) et Shipping & Ports (7,9%). Par ailleurs, la plupart de ces projets connaissent des dépassements de coûts. À cet égard, les entrepreneurs turcs et les sociétés d’énergie délivrent leurs projets dans les délais et budgets impartis et proposent des solutions axées sur la connaissance pour des projets de construction complexes. Dans le cadre du programme du Forum, le thème ‘’Collaboration entre la Turquie et l’Afrique sur la construction, l’infrastructure et l’énergie’’ sera examiné par les dirigeants et les représentants d’institutions pour promouvoir les opportunités et les grands projets de PPP avec des instruments financiers.

Panel IV - «Financement du commerce et des investissements en Afrique»

Un investissement et une industrialisation accrus contribueraient à libérer le potentiel d'une croissance durable et inclusive, à la création d'emplois et à la réduction de la pauvreté. La relation entre investissement et infrastructure est également bidirectionnelle. Pour encourager le commerce bilatéral, les joint-ventures et les investissements, il est nécessaire de créer différents instruments pour fournir des financements commerciaux et d'investissement assortis aux incitations. L'identification d'approches de financement efficaces et l'éventail d'incitations pourraient élargir les options de financement disponibles pour les projets d'infrastructure à moindre coût. Il est également important de combler les lacunes en matière d’informations commerciales afin de créer davantage de possibilités commerciales. À cet égard, ce panel encouragerait un dialogue engagé et informé entre les parties prenantes (décideurs, partenaires de développement et investisseurs) sur le développement de nouvelles approches pour financer des projets en Afrique. Le panel sur le financement du commerce et de l’investissement en Afrique rassemblera des représentants de la Banque africaine de Développement, de l’Afreximbank, d’Eximbank et d’autres institutions financières pour promouvoir leurs services et leurs solutions de financement.

Panel V - «Les efforts d'intégration de l'Afrique et les débouchés commerciaux pour les entrepreneurs turcs»

Au cours de cette session, des dirigeants de sociétés turques ayant mené avec succès des projets de PPP en Afrique et investissant dans des pays africains dans divers secteurs partageront leurs expériences avec les priorités, les défis et les opportunités d'investissement en Afrique. En outre, les entreprises africaines qui ont un volume élevé de commerce avec la Turquie et les co-entreprises partageront leurs expériences.